Translate

French Arabic Bulgarian Chinese (Simplified) English German Greek Italian Japanese Korean Polish Portuguese Romanian Russian Spanish Turkish Vietnamese

Visitors Counter

399592
TodayToday67
YesterdayYesterday570
This_WeekThis_Week2060
This_MonthThis_Month10358
All_DaysAll_Days399592

 

 

 

 

SIMON BACHAND­­­

Montréal, Québec

CANADA

Tél. : 514-999-1988

Email : simmbac@hotmail.com

Site : www.simonbachand.com

 

 

  

BIOGRAPHIE 

 

Né le 10 novembre 1969 à Ville St-Laurent. Simon a toujours aimé dessiner. À la fin de l’adolescence, il caricature ses amis et dessine des cartoons pour le plaisir. Plus tard, il devient dessinateur pour le journal The Link de l’Université Concordia.

 

Attiré par l’être humain, il fait ses études en Therapeutic Recreation, B.A. à l’Université Concordia et en Educational Psychology, M.Ed. à l’Université McGill. Le rapprochement avec l’être humain s’accentue durant ses 17 ans d’intervention auprès des gens vivant de la détresse psychologique et étant aux prises avec des enjeux de santé mentale. Être témoin des parcelles de cheminements des gens marque l’artiste au point où ceci devient un motif et un catalyseur de sa création.

 

En 1999, Simon prend une pause de l’intervention pour suivre un cours accéléré de 16 semaines en dessin d’animation 2D à l’école Cyclone Art & Technologie. Il a travaillé 3 ans en dessin d’animation 2D, un autre monde où il fallait aussi se mettre dans la peau de l’autre (celle du personnage dans ce cas- ci) pour arriver à un résultat crédible et efficace. Cette période a stimulé son imaginaire et sa créativité.

 

En 2004, de retour en intervention depuis 2 ans, Simon commence à explorer la peinture de façon autodidacte pour combler son besoin de créer. Dès le début on voit l’influence du cartoon par les exagérations et la présence du mouvement dans ses œuvres. Une rencontre avec l’artiste peintre Marly Oliviera en 2008 lui permet de perfectionner sa technique. Cette dernière lui prodigue quelques trucs pour faire ressortir la lumière dans ses toiles.

 

Vers la fin de 2013, Simon quitte le domaine de la relation d’aide. Il explore quelques avenues pour subvenir, il occupe différents emplois tout en continuant à peindre. C’est en 2015 qu’il décide de se consacrer à temps plein à la peinture. 

 

 

 

DÉMARCHE 

 

Ma démarche est simplement la suite d’un parcours et la poursuite de ma quête. Travailler en santé mentale pendant plus de 17 ans a nourri ma réflexion sur le sens de la vie et de ma vie. Accompagner des gens durant une partie de leurs parcours ; côtoyer la détresse psychologique, la grande souffrance, le courage des gens à faire face aux obstacles avec résilience ; être témoin de la détermination, de la persévérance, des moments d’épanouissement, de l’entraide venant des familles, des collègues et des partenaires du réseau d’aide; tout ça m’a graduellement emmené à vouloir reproduire la vie par la peinture. Je la met en avant scène parce qu’elle est ce qu’il y a de plus précieux. C’est comme lui rendre hommage et rester humble devant elle en exposant des perspectives sur la vie et sur l’expérience humaine. Les thèmes varient. Cependant, mon objectif reste le même, faire vivre une expérience aux observateurs, les toucher profondément, les transporter et peut-être leur faire prendre conscience de leur nature sensible et bonne, qui grandit à travers la pleine conscience de nos expériences de la vie.

 

J’aime garder cette touche cartoon que j’ai emprunté à mon passage en dessin d’animation. L’humour, le mouvement et l’exagération sont à mon avis, des moyens très efficaces pour arriver à nommer des choses, toucher les gens en profondeur, et à adopter un rapport sain avec certaines réalités de la vie.

 

C'est souvent en écoutant de la musique que je vais avoir mon moment d’inspiration. Une chanson va me transporter jusqu'à ce qu'une image surgisse dans ma tête. Je porte aussi attention aux gens qui vaquent à leurs affaires; je me mets à imaginer ce qu'ils peuvent vivre, ressentir. Je prends conscience de l'existence de la vie chez ces gens et un peu comme un photographe, je reproduis un plan que j'ai choisi.

 

Je me vois parfois simplement comme un véhicule qui traite l’information qui existe autour de moi, tout en ajoutant une couleur qui vient de mon bagage. Je m’inspire de la vie pour la recréer et elle me nourrit en retour.

 

J’ai quitté le milieu de l’intervention mais pas l’humain. Je veux continuer de vivre ce que la vie m’offre, la respecter comme elle est et la chérir; c’est souvent là que je trouve le bonheur. Recréer la vie, la reproduire en images remplies d’émotions et avec du mouvement, est une façon de lui rendre hommage. J’espère qu’en faisant cela, je rends aussi hommage aux gens qui la vivent avec passion, courage, respect et résilience afin qu’ils puissent poursuivre leurs quêtes personnelles et collectives, enfin, vivre leurs rêves.

 

 

 

EXPOSITIONS

 

2017

 

Exposition au Alt Hotel du Quartier Dix-30 / 28 février 2017

 

Exposition à la Galerie Carré des Artistes / du 9 au 17 mai 2017

 

Exposition Festival Mtl en Art / du 28 juin au 2 juillet 2017

 

Exposition Festival Rose-Art / du 27 au 30 juillet 2017

 

Co-Exposition à la Galerie MJ Laberge / du 20 septembre au 1er octobre  2017

 

Exposition au San Diego Art Show / du 28 septemebre au 1er octobre 2017

 

 

2016

 

Co-Exposition au Montreal Athletic Association /Tout le mois de janvier 2016

 

Exposition à Art Expo / du 19 au 26 mai 2016

 

Co-Exposition à l’événement Art Fix / 25 août 2016

 

 

2015

 

Co-Exposition à l’événement RAW au Latulipe, Montréal / le 26 février 2015

 

Exposition chez Architecture Rose / de mai à septembre 2015

 

Co-Exposition Paysages Mtl Landscapes à La Galerie Espace / du 22 juillet au 3 août 2015

 

Exposition au Centre d’Art de Montréal / du 8 au 15 octobre 2015

 

 

 

FORMATION ARTISTIQUE

 

1999  Cyclone Art & Technologie                                                                                         

 

Cours de dessins d’animation 2D

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DÉMARCHE 

 

Ma démarche est simplement la suite d’un parcours et la poursuite de ma quête. Travailler en santé mentale pendant plus de 17 ans a nourri ma réflexion sur le sens de la vie et de ma vie. Accompagner des gens durant une partie de leurs parcours ; côtoyer la détresse psychologique, la grande souffrance, le courage des gens à faire face aux obstacles avec résilience ; être témoin de la détermination, de la persévérance, des moments d’épanouissement, de l’entraide venant des familles, des collègues et des partenaires du réseau d’aide; tout ça m’a graduellement emmené à vouloir reproduire la vie par la peinture. Je la met en avant scène parce qu’elle est ce qu’il y a de plus précieux. C’est comme lui rendre hommage et rester humble devant elle en exposant des perspectives sur la vie et sur l’expérience humaine. Les thèmes varient. Cependant, mon objectif reste le même, faire vivre une expérience aux observateurs, les toucher profondément, les transporter et peut-être leur faire prendre conscience de leur nature sensible et bonne, qui grandit à travers la pleine conscience de nos expériences de la vie.

 

J’aime garder cette touche cartoon que j’ai emprunté à mon passage en dessin d’animation. L’humour, le mouvement et l’exagération sont à mon avis, des moyens très efficaces pour arriver à nommer des choses, toucher les gens en profondeur, et à adopter un rapport sain avec certaines réalités de la vie.

 

C'est souvent en écoutant de la musique que je vais avoir mon moment d’inspiration. Une chanson va me transporter jusqu'à ce qu'une image surgisse dans ma tête. Je porte aussi attention aux gens qui vaquent à leurs affaires; je me mets à imaginer ce qu'ils peuvent vivre, ressentir. Je prends conscience de l'existence de la vie chez ces gens et un peu comme un photographe, je reproduis un plan que j'ai choisi.

 

Je me vois parfois simplement comme un véhicule qui traite l’information qui existe autour de moi, tout en ajoutant une couleur qui vient de mon bagage. Je m’inspire de la vie pour la recréer et elle me nourrit en retour.

 

J’ai quitté le milieu de l’intervention mais pas l’humain. Je veux continuer de vivre ce que la vie m’offre, la respecter comme elle est et la chérir; c’est souvent là que je trouve le bonheur. Recréer la vie, la reproduire en images remplies d’émotions et avec du mouvement, est une façon de lui rendre hommage. J’espère qu’en faisant cela, je rends aussi hommage aux gens qui la vivent avec passion, courage, respect et résilience afin qu’ils puissent poursuivre leurs quêtes personnelles et collectives, enfin, vivre leurs rêves.

.